Image
Voyageuse solitaire au Maroc

Carnets de route radiophonique au coeur d'un Maroc rural et traditionnel, celui des gens de la rue, des chauffeurs de taxi, des hommes du désert ou des derniers nomades qui gravitent sur les hauteurs de l'Anti-Atlas. Ces Monsieur et Madame tout le monde rencontrés au hasard d'un voyage de deux mois ou recherchés longuement hors de sentiers battus.

Des reportages de Valérie Kernen, réalisés par Monsieur T et présentés par Frank Musy.

  • St-Imier-Casablanca en train

    Départ pour un périple de deux mois depuis la gare de St-Imier dans le Jura bernois. Direction: le Maroc par voie ferroviaire. Au fil des trains et des rencontres, nous arrivons à Casablanca, au sein d'une famille plutôt aisée et moderne. Mais le choc culturel est éclatant.

  • Marrakech et les portes du désert

    Plongée dans la médina de Marrakech auprès de ses habitants et de ses commerçants, puis départ pour Ourzazate aux portes du désert. Un homme bleu nous racontera son enfance dans un océan de sable.

  • Les derniers nomades du Maroc

    Les Ait Atta vivent sur les hauteurs désertiques du Djebel Saghro, dans l’Anti-Altas, à plusieurs jours de marche du village le plus proche. Nous rejoindrons une de ces familles nomades installées à 2000 mètre d’altitude au pied d’une grotte, transformée en cuisine le temps de leur présence. Une occasion unique de partager leur tente et leur quotidien.

  • Mères célibataires mises au ban de la société

    Femmes bannies de la société et de leur famille, les mères célibataires au Maroc sont considérées comme hors la loi, qu'elles aient été violées ou séduites. Avoir un enfant hors mariage est illégal et mène à de véritables drames humains. Témoignages de certaines de ces jeunes mamans recueillies par une association à Casablanca.

 Maroc | 2002