Image
En Malaisie, on excise au nom d’Allah

Plus de 90% des femmes musulmanes ont été circoncises dès leur plus jeune âge en Malaisie. Par des sages-femmes traditionnelles ou des médecins ayant pignon sur rue. Cette forme de mutilation génitale, qui consiste en l'ablation du capuchon du clitoris, n’est pas illégale et s’opère dans la plus totale indifférence. Depuis 2009, la pratique est même encouragée par la plus haute instance religieuse de l’Etat, le département pour le développement islamique, qui a déclaré la circoncision obligatoire pour les musulmanes du pays. Une décision qui place la Malaisie en porte-à-faux avec les politiques de lutte contre l'excision en vigueur dans la plupart des Etats.


Un dossier de Valérie Kernen, présenté par Fabien Hunenberger, pour l’émission Haute Fréquence sur La Première.

  • En Malaisie, on excise au nom d'Allah

 Malaisie | 2015